ARTIST:

TRUST

(FRANCE)
TITLE:

PROPAGANDA

(2022)
LABEL:

VERYCORDS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Bluesy, Groovy
"Mou, lent et ennuyeux, "Propaganda" voit Trust s’enliser dans un pop rock pêchu sans inventivité ni inspiration."
NEWF (31.10.2022)  
2/5
(0) opinions from our readers (4) comment(s)

"T’es gros, t’es moche. C’est clair, chez toi, y a rien qui accroche." Voilà un des refrains du titre ‘Dimanche soir au bord du gouffre’. Il est difficile de savoir à qui s’adressent ces paroles signées Bernie Bonvoisin, mais c’est un bon résumé de "Propaganda", douzième album studio d’un Trust qui n’en finit pas de sombrer dans la mièvrerie et la mollesse. Sur les 12 titres proposés, un seul accroche vraiment et, comme c’est l’avant-dernier de la tracklist, l’ennui a largement le temps de s’installer avant qu’il ne nous réveille. Après un "Fils De Lutte" qui inventait presque le concept de hard rock de variété, le groupe évolue maintenant vers un pop rock pêchu, un hard rock pour bobos qui pourront s’acheter une conscience à moindres frais en fredonnant des textes qu’ils jugeront sans doute terriblement engagés, alors qu’ils sont pour leur grande majorité passablement convenus.

Conformément à la formule maintenant bien rôdée, "Propaganda" a été enregistré en quelques jours et mixé par Mike Fraser, dont le travail est encore une fois remarquable. La production est d’ailleurs très révélatrice de ce qu’est devenu Trust : un groupe dont le leader a définitivement pris le pouvoir, reléguant les autres membres au rang de simples exécutants. La voix de Bernie, mixée très en avant, laisse peu de place à la créativité de Norbert Krief, qui a tellement simplifié son jeu qu’il en deviendrait presque interchangeable avec n’importe quel autre guitariste. Un comble pour la machine à riffs que ce grand Monsieur de la guitare a pu représenter à une époque hélas révolue.

De fait, le constat est accablant. "Propaganda" alterne entre blues poussif (‘Le conteur’), pop rock sans intérêt (‘La première pierre’, ‘Les vagins impatients’), hard rock rebattu (‘Ce que tu donnes’) et éternel hommage à AC/DC avec un ‘Tout ce qui nous sépare’ qui emprunte ses accords au ‘Gloria’ de Them. C’est mou, c’est lent et c’est terriblement ennuyeux, quand ce n’est tout simplement pas pathétique. Citons par exemple les affreux "Ahous" des choristes sur ‘Cette prière sur tes lèvres et ce sang sur tes mains’, le refrain exsangue de ‘Salaud d’pauvre’, ou encore l’interminable ‘Petite elle’, titre sur lequel Bernie s’essaye à la sensualité avec la finesse d’un bulldozer.

Et pourtant, avec un groupe de cette envergure, une lueur d’espoir est toujours possible. Sur "Propaganda", elle arrive (bien tard) avec ‘L’Europe des 27’. Une intro à la guitare acoustique de toute beauté, sur laquelle Nono se trompe d’accord en lâchant un "merde" que le groupe a judicieusement choisi de garder, suivie d’une énergie punk qui nous ramène au bon vieux temps de "Repression", nous démontrent que Trust est encore capable d’avoir la niaque. De quoi redonner du baume au cœur aux fans de la première heure, même si ce n’est que le temps d’un morceau.

Il est vraiment difficile de constater qu’au fil des années, Trust est devenu cette ambulance sur laquelle il nous est bien douloureux de tirer. Pourtant, il est presque certain qu’avec moins d’empressement à enregistrer un nouvel album, plus de réflexion et plus d’effort de composition, le groupe serait encore capable de reprendre sa place de meneur d’une scène hard rock française à laquelle il a lui-même montré la voie il y a bien longtemps. L’espoir fait vivre, paraît-il.


More informations on https://www.facebook.com/trustofficiel/





TRACK LISTING:
01. Cette prière sur tes lèvres et ce sang sur tes mains
02. Tout ce qui nous sépare
03. La première pierre
04. Salaud d'pauvre ?
05. Les vagins impatients
06. Dimanche soir au bord du gouffre
07. Le jour se lèvera
08. Petite elle
09. Ce que tu donnes
10. Le conteur
11. L'Europe des 27
12. Ma vie

LINEUP:
Bernie Bonvoisin: Chant
Christian Dupuy: Batterie
David Jacob: Basse
Ismaila "Iso" Diop: Guitares
Norbert "Nono" Krief: Guitares
   
(0) OPINION(S) FROM OUR READERS    
Top of the page
   
(4) COMMENT(S)    
 
 
THIERRY RLT
05/11/2022
 
51
0
J'ai acheté le CD. Celui-ci démarre par "Le jour se lèvera", ce qui est beaucoup plus dynamique pour un démarrage d'album. La "prière" n'est que 7ème position.
THIERRY RLT
05/11/2022
 
51
0
Cet album est bien rock. Avec le volume un peu fort, les oreillettes bien posées, je trouve l'album très agréable à écouter. Vraiment! C'est du rock "gentil", certes, mais avec des vraies guitares, des solos. Bernie chante bien, avec sa voix grave, même si je ne comprends décidemment rien à ses textes (c'est le point le plus faible alors que les titres de l'album et des chansons étaient prometteurs).
Honnêtement, ça se laisse écouter. C'est dans la lignée des 2 précédents.
Si le groupe passe par chez moi, j'irai le voir avec grand plaisir.
SPENSER
04/11/2022
 
51
3
Au risque de passer pour un aigri ou un mec qui ne comprend rien, je trouve simplement qu'il n'y a rien à sauver sur ce disque. Musique, textes, rien ne fonctionne et l'ensemble est terriblement fade. Triste...mais tellement prévisible.
KINGEDDIE
04/11/2022
 
150
1
Pour faire court :un disque mou du genou,rempli de chœurs féminins avec quelques guitares bien trop sages, des bons morceaux bien trop rares ou tellement éloignés de "mon" Trust que je ne l'ai pas reconnu !
Alors il reste les textes de Bernie , très hétéroclites dans les thèmes, avec des révoltes répétitives et pas toujours très claires mais franchement,ils sont tellement desservis par un hard mollasson qu'ils perdent beaucoup de leur verve..
Dans le morceau "Democrassie " Bernie disait "pour vendre son âme, encore faut-il qu'on en ait une !" ...c'est bien la question: Trust a-t-il encore une âme ?
Enfin, si quelqu'un a vu passer Trust quelque part, qu'il nous dise à quel endroit, je crois bien les avoir perdus à jamais !
Top of the page
READERS
2/5 (3 view(s))
STAFF:
2/5 (3 view(s))
MY RATING
 
LAST NEWS
TRUST: Propaganda
 
OTHER REVIEWS
BLACK VOID: Antithesis (2022)
BLACK METAL - Between black metal and punk, "Antithesis" is an amazing record, a reflection in negative and in black of "Anti" of White Void.
GATHERING OF KINGS: Enigmatic (2022)
A.O.R. - Made for the exclusive fans of AOR, this "Enigmatic" might not excite the followers of less vintage sounds.
 
STREAMING
 
 
F.A.Q. / You found a bug / Terms Of Use
Music Waves - Rock (Progressive, Alternative...), Hard Rock (AOR, Melodic,...) & Metal (heavy, progressive, melodic, ...) Media
Reviews, News, Interviews, Advices, Promotion, Releases, Concerts
© Music Waves | 2003 - 2022