ARTIST:

6:33

(FRANCE)
TITLE:

DEADLY SCENES

(2015)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

FUSION METAL

TAGS:
Concept-album, Dissonant, Epic, Experimental, Fusion, Groovy, Happy, Opera-Rock, Technical, Theatrical
"Porté par un concept trivial mais brillamment traité, 6:33 dévoile une autre face de sa personnalité schizophrène"
NUNO777 (13.04.2015)  
3/5
(0) opinions from our readers (1) comment(s)

Arno Strobl avait prévenu, le superbe "The Stench From The Swelling" n’aura été qu’une éphémère collaboration entre le chanteur et le groupe 6:33. Cette absence attendue n’enlève rien au plaisir de retrouver le quintet ni à l’excitation d’entendre une musique libre et déconcertante.

La découverte de "Deadly Scenes" se fait par une intrigante pochette qui aiguise l’esprit d’interprétation des plus curieux. Ce n’est qu’une mise en bouche car le concept qui sous-tend tous les propos du disque, basé sur les sept péchés capitaux, est universel et propice à la création débridée du groupe. 6:33 explore les interdits thomistes par l’intermédiaire de saynètes aux personnages cyniques et effrayants et puise son inspiration dans la contradiction des sentiments extrêmes et des sensations oxymoriques à grand renfort de magnifiques chœurs et d’envolées grandiloquentes (‘Ego Fandango’).

La principale nouveauté tient aux nombreuses orchestrations et aux multiples emprunts faits au septième art dans le rendu théâtral et pittoresque. D’ailleurs l’introduction ‘Hellalujah’, ode évangélique apocryphe dansante et horrifique, place d’emblée "Deadly Scenes" sous la pesanteur de thématiques magistrales dont le quintet fera un traitement musical complexe et chargé. Si l’idée est brillante elle a des conséquences sur la cohérence et la fluidité de certains titres (‘I’m A Nerd’ ou ‘Deadly Scenes’) ainsi que sur la tonalité parfois éloignée de la jovialité déjantée et solaire de "The Stench From The Swelling".

La synthèse de la complexité, de la puissance du riff et de l’harmonie que le groupe était capable de produire sur "The Stench From The Swelling" est ici moins éclatante, moins bluffante. Si le disque aborde toujours autant de thèmes avec une réelle maitrise de la fusion et du groove, passant du métal aux chants solennels (‘I’m A Nerd’) avec un détour par le tribal (‘The Walking Fed’), tous les refrains ne présentent pas la même qualité (hormis celui de ‘Lazy Boy’) et certains passages sont plus poussifs voire même incongrus. L’intempestive et dansante folk américaine ‘Last Bullet For A Gold Rattle’ qui peine à trouver sa place, l’excessive ‘Black Widow ‘ ou le final ‘Deadly Scenes’ qui, en se voulant une présuite de 'GGG' et un condensé de tout l'album, se perd parfois dans sa construction sont autant d’exemples de la fragilité d’une partie de l’album.

Après un génial "The Stench From The Swelling" l’attendu nouvel album de 6:33 montre quelques signes d’imprécisions sur la continuité et le maintien de la cohérence de son œuvre. Plus difficile d’accès que son glorieux prédécesseur tout en n’atteignant pas les sommets de celui-ci "Deadly Scenes" est la preuve que le renouvellement et l’audace ne sont pas choses aisées même pour un des groupes les plus créatifs et passionnants de ces dernières années.


More informations on http://www.633theband.com/





TRACK LISTING:
01. Hellalujah
02. Ego Fandango
03. The Walking Fed
04. I'm A Nerd
05. Modus Operandi
06. Black Widow
07. Last Bullet For A Gold Rattle
08. Lazy Boy
09. Deadly Scenes

LINEUP:
#: Claviers
Howahkan Ituha: Claviers
Niko: Guitares
Rorschach: Chant
S.A.D.: Basse
   
(0) OPINION(S) FROM OUR READERS    
Top of the page
   
(1) COMMENT(S)    
 
 
TOWNSEND LE DEVIN
22/11/2021
 
269
0
Si on veut du Devin Townsend en plus fun, en plus Faith no More (la voix) et en plus inspiré (cf.Empath), c'est ça qu'il faut écouter d'urgence ! D'autant plus que le son est monstrueux et que c'est Français. Cocorico!
Top of the page
READERS
4/5 (1 view(s))
STAFF:
3.7/5 (3 view(s))
MY RATING
 
LAST NEWS
6:33: Feary Tales For Strange Lullabies: The Dome
 
OTHER REVIEWS
BETH HART: Better Than Home (2015)
ROCK - Beth Hart never ceases to impress us, and if we already liked her universe, her new mastery of the subject and her growing sensitivity literally fill us with this well named "Better Than Home".
H.E.A.T.: Freedom Rock (2010)
A.O.R. - If "Freedom Rock" differs from its predecessor only on rare occasions, it nevertheless confirms the talent of a band to which it only remains to affirm a little more personality.
 
STREAMING
 
 
OTHER(S) REVIEWS ABOUT 6:33
633_Feary-Tales-For-Strange-Lullabies-The-Dome
Feary Tales For Strange Lullabies: The Dome (2021)
4/5
4/5
UNIVERSAL / FUSION METAL
 
F.A.Q. / You found a bug / Terms Of Use
Music Waves - Rock (Progressive, Alternative...), Hard Rock (AOR, Melodic,...) & Metal (heavy, progressive, melodic, ...) Media
Reviews, News, Interviews, Advices, Promotion, Releases, Concerts
© Music Waves | 2003 - 2021